Aller au contenu principal

Épargner selon vos objectifs d'épargne

Une assurance d'épargne n'est pas l'autre. Il est donc important de déterminer quel produit est le plus intéressant. Il y a différentes options selon le taux d'épargne, la durée et la flexibilité souhaités. Tout dépend bien sûr de votre objectif d'épargne.

Quand vous souscrivez une assurance épargne, il est préférable de décider de certains éléments à l'avance : la fréquence des versements, la durée pendant laquelle vous pouvez vous passer de cette somme et la possibilité de désigner un bénéficiaire. Nous vous expliquons ici les éléments à prendre en compte.

À quelle fréquence voulez-vous épargner ?

Épargner dans une assurance épargne commence par le versement de la prime initiale. Cette prime initiale varie selon les produits. Dans certaines assurances épargne, vous pouvez épargner à partir de 50 €.

Selon le produit d'épargne choisi, vous payez une ou plusieurs primes. Soit vous payez le montant total au début du contrat par le biais de la prime de départ. Soit vous répartissez l'épargne en plusieurs versements. Pour ces versements supplémentaires, un minimum peut être imposé.

Les versements supplémentaires peuvent être soumis à des conditions spécifiques. Par exemple, certaines assurances épargne n'autorisent des versements supplémentaires qu'au cours des premières années. Dans certains cas, l'argent doit provenir d'un compte au nom du preneur d'assurance. Par ailleurs, il peut vous être demandé d'effectuer des versements supplémentaires par ordre permanent ou par domiciliation.

calculatrice

Posez-vous les questions suivantes. Quel montant de prime initiale suis-je disposé à payer ? Puis-je effectuer régulièrement des versements supplémentaires ou un versement unique ? Quel montant minimum puis-je verser en plus ?

Pendant combien de temps voulez-vous épargner ?

Déterminez également votre horizon d'investissement, c'est-à-dire la durée pendant laquelle vous pouvez, en tant qu'épargnant, vous passer de vos fonds. Cette période peut être courte (1 à 5 ans), moyenne (5 à 8 ans) ou longue (plus de 8 ans). Elle permet de déterminer la durée souhaitée de l'assurance épargne.

Vérifiez également les options de rachat et de sortie de votre produit d'épargne. En effet, il n'est pas toujours possible de récupérer son argent gratuitement. Par exemple, si vous rachetez une assurance épargne de la branche 21 pendant les 8 premières années, les frais peuvent être élevés.

Il est important de se poser des questions telles que : « Pendant combien de temps puis-je me passer de mon épargne ? », « Quelles sont les possibilités de rachat ? » et « À partir de quand puis-je sortir sans frais supplémentaires ? »

Bénéficiaire en cas de décès

Vous n'y pensez peut-être pas tout de suite, mais le choix de votre produit d'épargne a un impact sur votre succession. Qu'advient-il de votre épargne si vous décédez ? Certaines formules d'épargne sont flexibles à cet égard et vous permettent de désigner un bénéficiaire (et de le modifier par la suite). C'est le cas de l'assurance épargne de la branche 21.

Ce n'est pas possible avec une assurance épargne de la branche 26. Votre épargne fait alors partie de votre succession et relève du droit successoral.

changement de bénéficiaire

N'oubliez pas de penser à votre succession. Choisissez consciemment le bénéficiaire de votre assurance épargne.

Quels autres facteurs influencent votre choix ?

La flexibilité, mais aussi les frais et les rendements font partie des caractéristiques d'une assurance épargne.

En fonction de votre choix, les frais totaux peuvent varier. Des taxes sur les primes et des frais de gestion peuvent notamment être imputés. Des frais d'entrée et de sortie et un précompte mobilier font également partie des frais possibles.

Tous ces frais peuvent avoir un impact important sur le rendement global. Avec certaines assurances épargne, les frais peuvent limiter (voire annuler) le rendement.

Demandez à votre courtier de passer en revue avec vous les frais applicables. Quels sont les frais d'entrée et les taxes sur les primes ? Dois-je également payer des frais de gestion et de sortie ? Et qu'en est-il du précompte mobilier ?

Conclusion

Lorsque vous souscrivez une assurance épargne, vous faites un certain nombre de choix. En vous posant les bonnes questions, vous pouvez faire ce choix plus consciemment. Ce choix doit être basé sur votre objectif d'épargne.

Plusieurs éléments déterminent la flexibilité de votre produit d'épargne :

  • la fréquence de paiement des primes et des éventuels versements supplémentaires
  • pour quelle période vous souscrivez un produit d'épargne
  • la possibilité de désigner un bénéficiaire
  • à combien s'élèvent les frais globaux
  • et comment le rendement est calculé

 

Vous voulez savoir quelle assurance épargne vous convient le mieux ? N'hésitez pas à faire appel à votre courtier. Il effectuera avec vous une analyse approfondie de votre profil, de vos objectifs et de votre horizon d'investissement. Vous obtiendrez ainsi une proposition adaptée à votre situation financière.